Pramex International et l’Université Paris–Dauphine (Laboratoire d’Economie de Dauphine) ont noué en 2008 un partenariat de recherche sur l’impact du développement international des entreprises françaises et notamment des PME et ETI sur leurs performances. M.Charlie Joyez, doctorant, est intégré au sein de Pramex International dans le cadre d’une Convention CIFRE, sous la responsabilité scientifique d’Ivan Ledezma et de E.M Mouhoud, maître de conférences et professeur à l’Université Paris Dauphine. Ses travaux prolongent les études menées par M. Alexandre Gazaniol (ancien doctorant intégré à notre cabinet jusqu’en 2012), relatives aux impacts de l’internationalisation des entreprises françaises ayant abouti à une contribution au rapport « Investissement Direct Etranger et performances des entreprises » (Fontagné L., Toubal F., avril 2010) du Conseil d’Analyse Economique (CAE). Voici les résultats des recherches menées jusqu’ici :

[New] BREXIT : Quelles conséquences pour les PME / ETI françaises au Royaume-Uni ?

La France compte plus de 800 entreprises présentes physiquement au Royaume-Uni à travers 1 361 filiales et, parmi elles, 861 filiales de PME et ETI (soit 63 % des filiales françaises au Royaume-Uni). Ces entreprises doivent-elles craindre une éventuelle sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne (i.e. un « Brexit ») suivant le référendum du 23 juin ?

> Accéder à l’étude

Focus sur l’Implantation internationale des PME et ETI françaises

L’implantation à l’étranger des PME et des ETI est un phénomène peu fréquemment mis en avant alors que ces dernières sont à l’origine de la majorité des filiales françaises à l’étranger. Plus rare et plus engageant que le commerce international, l’investissement direct à l’étranger est privilégié par les grandes PME bénéficiant déjà d’une expérience internationale. Faisant face à davantage de contraintes, les PME optent pour des implantations moins autonomes et plus proches que les grandes multinationales.

> Accéder à l’étude

L’expérience : un atout à transmettre pour l’internationalisation

La présente note détaille la stratégie progressive d’internationalisation des firmes françaises, et précise le rôle que l’expérience joue dans le développement international des PME françaises.

 

> Accéder à l’étude

L’impact du capital-investissement sur l’implantation internationale des PME françaises

Cette étude souligne que les PME françaises ayant eu recours à des opérations de capital-investissement connaissent une internationalisation plus soutenue que leurs homologues, avec davantage de filiales étrangères, mieux contrôlées, et n’hésitent pas à aller chercher les potentiels de croissance dans des destinations plus lointaines…

> Accéder à l’étude

Conséquences de la crise financière et économique sur l’implantation internationale des PME et ETI

Cette étude expose les conséquences de la crise sur l’internationalisation des entreprises. Elle met en avant les changements intervenus sur leur niveau d’implantation internationale ainsi que sur leur orientation géographique. Cette note économique s’intéresse également de près aux différents facteurs influençant le développem…

> Accéder à l’étude

Les salariés des PME et des ETI implantées à l’étranger gagnent davantage

Cette note vise à démontrer que les salariés des PME et des ETI qui s’implantent à l’étranger gagnent plus qu’un salarié d’une PME ou ETI exportatrice ou domestique. Grâce à cette note économique, Pramex International établit le lien entre l’implantation à l’étranger et niveau des salaires dans l’industrie en France.

> Accéder à l’étude

Implantation à l’étranger et potentiel d’emploi en France

Cette étude permet de déterminer le nombre d’investisseurs potentiels du secteur industriel et d’estimer les conséquences qu’auraient leur implantation à l’étranger sur l’activité et l’emploi en France.

> Accéder à l’étude

S’implanter à l’étranger : un atout pour réaliser sa première innovation (en collaboration avec le CAS)

Cette note, réalisée en collaboration avec le Centre d’Analyse Stratégique, établit le lien entre l’implantation à l’étranger des industriels français et leur degré d’innovation. Il apparait ainsi que l’implantation à l’étranger constitue une stratégie efficace pour les entreprises souhaitant mettre en oeuvre une démarche innovante.

> Accéder à l’étude

Les ressources humaines, clé de l’internationalisation des entreprises françaises (en collaboration avec le CAS)

Cette note, réalisée en collaboration avec le Centre d’Analyse Stratégique, s’intéresse au rôle des ressources humaines et de la qualification des salariés des PME et ETI françaises dans leur développement international.

> Accéder à l’étude

L’implantation à l’étranger crée de la valeur en France

L’étude montre en effet que les primo-investisseurs, c’est-à-dire des entreprises qui s’implantent pour la première fois à l’étranger, connaissent, durant les trois années qui suivent leur implantation, une croissance plus rapide de leur production, de leurs effectifs et de leurs exportations que les entreprises qui décident de rester sur le territoire national.

> Accéder à l’étude