Brexit : quelles conséquences pour les entreprises françaises ?

A court terme, les entreprises françaises établies au Royaume-Uni et proposant du « made in Britain » pourraient bénéficier d’un léger avantage compétitif. Mais sur le long terme, elles pâtiront du ralentissement du marché britannique, selon Pramex international. Dans l’immédiat, les entreprises françaises s’inquiètent surtout de la dévaluation de la livre sterling qui plonge dans l’inconnu. Elles doivent s’adapter à un environnement monétaire incertain.

Vendredi 24 juin, l’Europe toute entière s’est réveillée avec la gueule de bois à l’annonce de la victoire du camps du Brexit. Selon les traités européens, le Royaume-Uni a désormais un délai de deux ans pour négocier sa sortie de l’union européenne. Concrètement, quelles sont les conséquences du Brexit pour les entreprises françaises présentes outre-Manche (environ 800 entreprises et près de 1360 filiales) ? Selon une étude de Pramex International, le retrait du Royaume-Uni du marché européen se traduira par « une fluidité réduite des capitaux, des biens et des personnes entre le continent et la Grande-Bretagne », ce qui aura pour conséquence de ralentir la coordination des opérations entre filiales britanniques et leurs maisons-mères en France. En répercussion, les entreprises françaises pourraient « renforcer leur ancrage local » avec des fournisseurs britanniques « afin d’éviter un allongement des délais d’acheminement vers la Grande-Bretagne ».

Maddyness: Startups, 5 conseils pour réussir son lancement à l’international

Pramex International, spécialiste français du conseil en implantation internationale, organisait mardi 5 avril une conférence dédiée au développement des startups françaises à l’étranger. Maddyness en a tiré cinq enseignements. François Bieber, fondateur de Kwanko, et Xavier Milin, fondateur de Basics Finance, étaient les invités de la conférence sur l’internationalisation des startups, organisée mardi 5 avril par  Pramex International. L’occasion pour les deux patrons de conseiller les jeunes pousses sur les actions à entreprendre ou non, pour réussir leur lancement à l’étranger…

Face à la Silicon Valley, Big Apple attire de plus en plus les start-up françaises

Selon le cabinet Pramex, la mégapole est devenue la destination préférée de la French Tech. Elle attire notamment les jeunes pousses de la publicité et de la mode. Et si New York était en train de voler la vedette à la Silicon Valley ? Big Apple attire de plus en plus, profitant d’une politique volontariste, mise en place pour attirer les stars de la tech, mais aussi d’un écosystème complet, réunissant investisseurs,incubateurs et quelques secteurs forts, comme les médias, la publicité, le marketing ou encore la fintech. Et ces atouts attirent en premier lieu les Français. Selon une étude du cabinet de conseil en implantation à l’international Pramex (groupe BPCE), qui a passé au crible plus de 1.000 start-up dans l’Hexagone, New York est devenue le premier lieu d’implantation, aux Etats-Unis, des entrepreneurs tricolores. Sur plus de 150 jeunes pousses qui ont franchi l’Atlantique ces quatre dernières années, 39 % se sont installées à New York, contre 37 % à San Francisco. Les autres pôles américains arrivent loin derrière, menés par Boston (7 %), Miami (3 %) et le Texas (3 %).

Les casques Shark sur les routes américaines

Les motards américains pourront bientôt porter des casques Shark lors de leurs virées. Et c’est aussi grâce aux Banques populaires. Le fabricant marseillais a fait appel à sa banque pour créer sa filiale de distribution outre-Atlantique. « Je ne suis même pas allé sur place, explique Patrick François, président de Shark. Ils s’occupent de toute la partie administrative. Cela nous fait gagner du temps et nous permet de nous concentrer sur les produits et la logistique. » Ce service relativement méconnu, c’est la spécialité de la division Pramex International de BPCE…

Fusions & acquisitions : une stratégie de développement international pour les PME et les ETI !

Nous avons une approche différenciante dans le domaine des fusions et acquisitions. Nous accompagnons en effet nos clients en prenant des mandats d’acquisition à l’international sur des opérations de petites tailles, entre 5 et 100 millions d’euros. Nous les aidons à définir leurs cibles en fonction de différents critères (analyse d’un secteur d’activité, d’un pays…) et étudions avec eux la pertinence de chacune d’entre elles, n’hésitant pas à faire évoluer leur cahier des charges en fonction de la réalité du terrain. Ensuite, nous établissons avec eux une liste d’entreprises cibles potentielles qui correspondent le mieux à leur projet, leur taille et leurs objectifs. Ce n’est qu’après cette étape que nous entrons en contact avec les cibles pour la phase de négociation afin de mener l’acquisition jusqu’à son terme. Nous avons alors un rôle de coordinateurs des «due diligences», car ces projets impliquent le recours à différentes expertises telles que celles des experts-comptables, des avocats ou encore des fiscalistes locaux.

Notre approche consiste en l’alliance d’une expertise métier couplée à une expertise pays à destination des PME et ETI et donc de dirigeants-actionnaires, souvent fondateurs de leurs sociétés. Cette approche mixte, nous pouvons la mener grâce à notre équipe experte en fusions et acquisitions basée à Paris et de directeurs pays, établis dans 13 pays en Europe, au Maghreb, aux Etats-Unis, au Brésil, en Inde et en Chine.
Ces directeurs pays disposent d’une double culture, qui allie connaissance du monde de l’entreprise française à une parfaite maîtrise de la législation sociale, commerciale et fiscale du pays hôte : cela permet de maintenir une relation privilégiée avec le vendeur.
Nous offrons ainsi à nos clients une qualité de prestation homogène partout où nous sommes présents. Cette organisation particulière permet aussi de ne pas négliger la dimension humaine de ces projets, essentielle à leur succès.

Clauger s’offre l’américain DualTempCompanies

Le groupe lyonnais Clauger, pesant 130 millions d’euros de chiffre d’affaires consolidé, s’implante industriellement aux États-Unis en mettant la main sur une société de 80 salariés. Poursuivant sa stratégie d’internationalisation cette ETI familiale vient de signer une lettre d’intention pour acquérir une affaire au Maroc.

Cette opération est l’aboutissement d’une démarche très méthodique engagée il y a un an et demi. «  Deux de nos collaborateurs, des expatriés, sont partis outre-Atlantique pour mieux comprendre le marché et identifier les acteurs », détaille Fédéric Minssieux. Cette première étape franchie, il sera fait appel à Pramex International (filiale de BPCE International) pour aller plus loin.

Pramex International en Chine fête ses 10 ans !

Les fonds élargissent leur horizon

A l’étroit dans un marché français très concurrentiel, les fonds tricolores s’exportent de plus en plus, tout comme leurs participations. L’international n’est plus le privilège du « mid- et large cap ».

100 premiers jours d’une implantation à l’international : le rôle essentiel du DAF

Fort de son expertise de conseil en implantation internationale, Pramex International publie un guide dédié aux PME et ETI. Très pratique « S’implanter à l’international », donne les clés pour préparer un projet d’implantation dans les meilleures conditions et met en valeur le rôle du DAF.

« S’implanter à l’international », nouveau guide dédié aux PME et ETI par Pramex International

Pramex International, filiale de BPCE publie « s’implanter à l’international », un guide destiné à accompagner les PME et ETI françaises dans le développement de leurs activités hors des frontières de l’Hexagone. Dans le même temps, le spécialiste du conseil en implantation et en gestion des filiales étrangères livre les résultats d’une étude réalisée avec l’Université Paris Dauphine. Il en ressort que pour les PME et ETI désireuses de s’implanter à l’étranger, la stratégie de marché prévaut largement sur la délocalisation.

« S’implanter à l’international » : un guide clé en main proposé par Pramex International en partenariat avec Banque Populaire

Le premier guide « clé en main » de Pramex International, en partenariat avec Banque Populaire, vise les chefs d’entreprise – de taille moyenne et intermédiaire -, désireux de s’implanter à l’étranger en regroupant conseils, analyses et études de cas d’experts.

Banque Populaire du Nord accompagne les PME de la chimie à l’international

Point Banque, le mensuel des dirigeants de l’industrie bancaire et du secteur des paiements, consacre un article dans son dernier numéro « Point Banque n°105 d’octobre 2015 édité par Publi-news » au sujet du programme « Mon entreprise et l’international » lancé par la Banque Populaire du Nord, Matikem (un pôle de compétitivité) et Pramex International. L’article s’appuie sur le témoignage de Nicolas Suchanecki, Consultant en Développement International chez Pramex International.

Interview de notre Directrice Chine, Aline Renard Wang, dans l’émission « On n’arrête pas l’éco » de France Inter (19/09/2015)

Reportage qui apporte un éclairage sur les récentes turbulences économiques et financières en Chine (ralentissement de la croissance, chute de la bourse, libéralisation du RMB).  Dans la séquence « Les gens qui comptent », notre directrice Chine (Shanghai), Aline Renard-Wang, donne son avis sur l’impact du contexte actuel sur l’investissement français en Chine.

Vexim va conquérir les Etats-Unis pour la microchirurgie du dos

Spécialiste français de la microchirurgie novatrice du dos, Vexim part à la conquête des Etats-Unis. C’est ce projet d’implantation outre-Atlantique qui lui a surtout valu le soutien de bpifrance, à hauteur de 5 millions d’euros, lors de sa dernière augmentation de capital de 11,8 millions sur Nyse Alternext, fin janvier 2014. Mais pas de frais dispendieux, prévient son directeur général, Vincent Gardès : « Notre filiale Vexim Inc. va être hébergée dans les locaux d’un prestataire de services, Pramex International, à New York dans le quartier de Manhattan ». D’ici à fin 2014, la société toulousaine va recruter une équipe de cinq personnes, qui auront la responsabilité de l’activité commerciale, du marketing, de l’encadrement du service client et du béck-office.

PME 2014 : sortie du Rapport sur l’évolution des PME de Bpifrance Le Lab

Dresser un panorama des PME est devenu un impératif de politique économique partagé par nombre de pays. Pour la France, c’est l’Observatoire des PME qui, depuis maintenant 10 ans, réalise ce travail de suivi avec l’appui de plus d’une quarantaine de partenaires, dont Pramex International (partie « Implantation à l’étranger » page 80).

L’édition 2014 du Rapport est marquée par un contraste entre des PME-TPE aux indicateurs de nouveau en repli ou en mode attentiste en 2013 et d’autres branchées innovation, export ou marchés publics, avec des perspectives favorables pour l’emploi.

La Chine s’ouvre aux entreprises régionales

S’appuyant sur le succès rencontré lors du premier rendez-vous organisé en octobre dernier avec des chefs d’entreprise de la région désireux de se développer aux Etats-Unis, la Banque Populaire Occitane et Pramex International organisaient jeudi 05/02 dans ses locaux du siège de la banque situé à Balma-Gramont, une matinée d’échanges pour apporter des réponses concrètes aux chefs d’entreprises régionaux ayant un projet de développement ou d’implantation en Chine ou à Hong-Kong.

L’Aquitaine signe pour quatre “incubateurs” à l’étranger

La Région Aquitaine a révélé le 20 novembre 2014, à l’occasion de sa deuxième journée régionale de l’export, le nom des prestataires lauréats de l’appel d’offres pour ses « incubateurs » à l’étranger. Quatre pays avaient été ciblés : Allemagne, Brésil, Chine et Etats-Unis. Pramex International a été nommé pour la création, la gestion  de filiales et l’accompagnement à la croissance externe en Chine, en complément des services d’Ubifrance et d’ERAI.

L’implantation aux USA en débat

Lundi 06/10/2014, au siège de la Banque Populaire Occitane, devant une cinquantaine de chefs d’entreprise, se tenait une conférence animée par Pramex International, leader sur les projets d’implantation à l’étranger, et notamment aux USA.

Montpellier : les PME régionales se tournent de plus en plus vers l’international

Animé par Pierre Chauvois, Directeur Général de la Banque Populaire du Sud et André Lenquette, Directeur Général de Pramex International, ce rendez-vous économique avait pour but de renseigner les décideurs sur le développement à l’international.

250 entrepreneurs mettent le Cap à l’international

Article sur la journée du 09 octobre 2014, « Cap sur l’International », au Corum de Montpellier organisée par la Banque Populaire du Sud et Pramex International.

Entretiens individuels entre entreprises de la région Languedoc Roussillon et experts pays, financiers ou institutionnels ; ateliers thématiques et conférence sur l’importance de l’implantation à l’étranger.

Cap sur l’international, la journée d’information de la Banque Populaire

Cet article met en lumière la journée dédiée au développement international des entreprises, organisée par la Banque Populaire Bourgogne Franche-Compté et Pramex International. Au programme : des entretiens individuels, des ateliers thématiques et des conférences sur les opportunités d’affaires à l’étranger.

Ubifrance et Pramex International élargissent leur partenariat au conseil en fusion et acquisition

Les salariés des PME profitent aussi de la mondialisation

L’article cite l’étude menée par Pramex International qui vient confirmer l’écart plus important de rémunération que versent les entreprises implantées à l’étranger à leurs employés que celles qui choisissent uniquement le marché domestique. Les salariés des PME profitent aussi de la mondialisation

L’article cite l’étude menée par Pramex International qui vient confirmer l’écart plus important de rémunération que versent les entreprises implantées à l’étranger à leurs employés que celles qui choisissent uniquement le marché domestique.

Pramex International entre dans le classement 2011 des boutiques de M&A

Cet article de Capital Finance sorti en 2011 met en lumière le rôle actif joué par les sociétés de conseils spécialisés sur les PME comme Pramex International.

Cockpit : Maped parle de son développement international

Cockpit : Pramex International accompagne MVS dans son développement international

Challenges : Investir à l’international

Interview d’André Lenquette pour BFM Business

Cockpit : Barrisol : quand une PME alsacienne s’implante en Espagne

Cockpit : Les Chocolats Cémoi à la conquête des marchés étrangers

Les entreprises internationalisées innovent davantage

Pramex International conseille Prooftag dans sa levée de fonds

Eclairage de Pramex International sur le Post Merger Integration

Ressources Humaines et International

Financer sa stratégie export

Salaire : mieux vaut travailler pour une PME implantée à l’étranger

S’implanter à l’étranger pour créer de la richesse… en France

Implantations à l’étranger. Des emplois créés en France?

Les PME présentes à l’étranger réussissent mieux… en France

Ubifrance et Pramex International s’allient pour accompagner les PME et ETI

Oséo et Pramex International s’associent pour aider aux acquisitions à l’étranger

Oséo et Pramex International veulent financer la croissance externe à l’international des PME et ETI françaises

Implantations internationales. Les conséquences de la crise sur les ETI et les PME

Etude: 800 filiales françaises à l’étranger ont fermé en trois ans