Fusion & acquisition : Quelles sont les bonnes pratiques pour constituer une lettre d’intention à l’international ?

 |  < 1 minute

Au moment de se déployer à l’international, certaines PME et ETI françaises font le choix de se développer par acquisition. Ce choix peut être guidé par la maturité du marché ciblé, le souhait de conquérir des parts de marché plus rapidement, la volonté d’acquérir de nouvelles technologies, etc. L’opération nécessitera un certain formalisme. Comment rédiger une lettre d’intention à l’international (LOI) ?

 

Lors de ce webinar, Pramex International, spécialiste de l’implantation de sociétés françaises à l’étranger par création de filiale ou acquisition, et DS Avocats vous aideront à vous poser les bonnes questions et comprendre les enjeux.

 

Nous aborderons les points suivants :

 

1/ Comment élaborer l’accord de confidentialité, préalable à la lettre d’intention (LOI) ?

2/ Quelle sont les objectifs d’une lettre d’intention ?

3/ Quelle est sa valeur juridique ? en fonction des pays, la lettre d’intention est-elle plus ou moins contraignante ?

4/ Quelles sont les bonnes pratiques en la matière?

 

Le webianr s’est tenu en février 2019. Il était animé par Jérôme Dupas, Managing Director Corporate Finance chez Pramex International et Jérôme Lombard-Platet, avocat  aux barreaux de Paris et Madrid.