Etats-Unis | Fiscalité / comptabilité

Expert-comptable aux USA : comment le choisir et à quels coûts ?

 |  4 minutes

Contributeur Cyril Azam

SOMMAIRE
  • 1 - L'expert-comptable aux USA et en France n'ont pas exactement les mêmes rôles.
  • 2 - Comment choisir un CPA aux USA ?
  • 3 - Combien coûte un expert-comptable aux USA ?

Les entreprises françaises sont souvent surprises par les experts-comptables américains. Comme dans de nombreux autres pays, la mission de l’expert-comptable aux USA est différente de celle des cabinets français. Aussi, le choix de son expert-comptable est important pour être en conformité avec les règles locales mais aussi pour offrir une vision objective de l’activité de sa société américaine. Choisir un expert-comptable expérimenté à l’international apparaît donc comme la meilleure solution.

 

L’expert-comptable aux USA et en France n’ont pas exactement les mêmes rôles.

En France, votre cabinet d’expertise-comptable : 

  • établit vos comptes annuels, voire peut faire votre comptabilité quotidienne ; 
  • vérifie la conformité de vos pratiques avec les règles comptables et fiscales ; 
  • conseille sur les optimisations envisageables. 

Il apparaît souvent comme un véritable partenaire d’un directeur financier ou d’un dirigeant. 

L’expert-comptable aux États-Unis, appelé CPA (certified public accountant), s’assure exclusivement de la conformité de vos déclarations avec le droit fiscal américain. En particulier, il s’intéresse peu aux opérations de retraitement et de reporting. 

Plus clairement, il établit et envoie la liasse fiscale. Sa signature atteste de la régularité de votre déclaration fiscale sur laquelle il engage sa responsabilité et sa licence. Et c’est sa principale mission. Point d’optimisation, ni de gestion comptable. 

L’expert-comptable américain appartient à une profession réglementée. Il possède une certification, après avoir passé 4 examens : REG (regulation), BEC (business environment and concepts), AUD (auditing and attestation) et FAR (financial accounting and reporting). Après un ou deux ans d’expérience, il peut obtenir une licence renouvelable. Toute entreprise peut vérifier la validité de la licence d’un CPA.  

A sa décharge, notez que les PME sont dispensées d’audit de leurs comptes. Mais pour obtenir des conseils et un accompagnement, vous vous tournerez vers des structures comme Pramex ! En particulier, pour effectuer vos démarches RH, ou vos reportings.

 

Comment choisir un CPA aux USA ?

Plusieurs critères de bon sens aident à choisir un expert-comptable aux USA, qui sera adapté à une filiale de groupe français.

Choisir un CPA avec une expérience internationale 

Habitué à travailler avec des sociétés étrangères, un CPA possédera une approche différente vis-à-vis de ses clients. Conscient des spécificités américaines, il explicite plus facilement les points d’attention comme le délai d’ouverture d’un compte bancaire par un étranger. 

Il portera une attention particulière aux différences culturelles mais aussi fiscales, comme le traitement des taxes à l’international. 

Choisir un expert-comptable aux USA qui s’intéresse à votre business

Cela peut paraître étonnant, mais si un expert-comptable américain vous demande simplement de lui adresser vos comptes, c’est mauvais signe ! Il risque de privilégier sa licence et d’adopter une position conservatrice, afin d’éviter tout risque d’audit. Résultat : il pourrait effectuer des déclarations, même en dessous des seuils légaux. 

En revanche, en posant des questions sur votre business, vos activités en France, votre stratégie de développement sur le marché américain, un CPA anticipeta de futures obligations, comme par exemple des enregistrements dans certains États. Cela vous évitera peut-être des problèmes avec la Sales tax (la TVA américaine) ou l’impôt sur les sociétés aux USA.

Inutile de chercher une interopérabilité entre les systèmes comptables !  

Votre expert-comptable aux USA récupère vos fichiers comptables, sur n’importe quel format ou presque. Il établit ensuite la liasse fiscale avec ses propres outils.

Bon à savoir:

Notez qu’il n’existe pas de PCG (plan comptable général) aux États-Unis. La traduction et la concordance entre les numéros de comptes français et américains peuvent prendre un peu de temps au démarrage.

Combien coûte un expert-comptable aux USA ? 

La production d’une liasse fiscale coûte à peu près la même somme pour une PME française. Ne soyez pas étonné : un CPA américain est plus cher qu’un expert-comptable français. Vous devrez prévoir entre 2 000 et 2 500 USD, plus 1 800 USD par État. Oubliez également la lettre de mission avec le montant exact. Le CPA facture au temps passé…

 

Notre conseil : 

SI vous avez des besoins de consolidation au niveau du groupe, précisez les dates impératives à votre CPA. Sinon, vous recevrez les comptes en octobre… De la même manière, un CPA ne s’occupe pas des prix de transfert entre maison mère et filiale. A moins de faire appel à un CPA expert des prix de transfert pour un coût exorbitant. 


L’accompagnement pour monter son entreprise aux USA, choisir la bonne structure juridique ne relèvent pas du rôle d’un expert-comptable local. Il n’aide pas à l’ouverture d’un compte bancaire, ne fait pas de conseil juridique ni d’optimisation fiscale et encore moins de gestion RH.

 

Notes : Le présent article concerne des informations d’ordre général, qui ne constituent pas un conseil. Nous vous invitons à nous consulter pour de plus amples précisions.